Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Folklore / Crossage / Préparatifs

Préparatifs

Plusieurs jours avant la date cruciale, les crocheux inspectent minutieusement leurs ustensiles, fourbissent leurs crosses, se réapprovisionnent en choles. Chacun reprend contact avec ses équipiers.

Dans les grosses équipes réunies pour l' occasion dans leur local ou café attitré, les préparatifs consisteront à dénombrer leurs participants, à tirer au sort les formations des équipes de 2 ou 3 crocheux, à se rappeler les beaux coups de l'année précédente, à se moquer de la maladresse du débutant, à souffrir de la perte d'un coéquipier, à fixer le lieu de ralliement et à souscrire l'assurance collective obligatoire.

Certains se réapprovisionnent en choIes chez le menuisier, les autres commandent un nouveau maillet pour ne pas en être dépourvu si le manche cassait en pleine joute.

Rituellement, les maillets et choIes sont plongés dans l'eau le lundi soir afin de les faire gonfler pour une meilleure tenue aux chocs.

L' habillement reste libre: veston, grosses bottines, bonnet; cependant, le carnaval oblige et il n'est pas rare de croiser des équipes affublées de déguisements divers. Cette pratique devrait se manifester davantage.

Le mercredi matin, les vitrines des commerçants sont protégées par des treillis, les soubassements par des planches. Les volets se ferment, les voitures désertent la Grand' Place.

Dès midi, le service technique communal intervient rapidement pour bloquer partout la circulation et placer les panneaux de déviations. Il n'y a plus âme qui vive...sauf dans les cafés..Le crossage peut commencer.

Préalablement avertis et rappelés par un toute-boîte distribué aux habitants du parcours, le mercredi matin, les riverains et les services communaux s'affairent pour protéger de grillages, l' un les portes et vitres de son immeuble, l'autre le mobilier urbain.

Actions sur le document